Pommes, Poires,  Prunes, Jus de Fruits, P de Terre...
"Chez Marie!" 

& aussi (en fonction des saisons) Cerises, Cassis, Groseille et légumes de saison (produits par nos soins !)
Mise à jour : Dimanche 3 SEPTEMBRE 2017.

Faire une recherche :  

8/5/2017 Chasse au gaspi...On s'y met quand???

Une initiative intéressante au Danemark.

Selon le Planetoscope, près de 88 millions de tonnes d’aliments sont jetés chaque année en Europe, soit près de 173 kg par an et par personne. Pour en finir avec le gaspillage alimentaire, DanChurchAid, une ONG humanitaire luttant contre la famine et l’insécurité alimentaire a créé Wefood, une chaîne de supermarchés alimentaires nouvelle génération. Le premier magasin, ouvert en février 2016 à Copenhague, a rencontré un véritable succès, permettant l’inauguration d’un deuxième magasin en novembre de la même année. Vendus aux consommateurs 20 à 50% moins chers que dans un supermarché classique, les produits périmés ou abîmés sont récupérés par des bénévoles dans des grandes surfaces danoises. L’intégralité des bénéfices est reversée à l’ONG dont l’objectif est de réduire de 700 000 tonnes les déchets alimentaires annuels du Danemark, et de récolter des fonds pour combattre la famine dans des pays défavorisés comme l’Ethiopie ou le Bengladesh. Selon le gouvernement danois, le pays a déjà réduit de 25% ses déchets alimentaires depuis 5 ans notamment grâce à des initiatives telles que Wefood. Le Danemark n’est pas le seul pays européen à se lancer dans cette lutte contre le gaspillage alimentaire … En France, depuis 2015, une loi interdit aux supermarchés de jeter les invendus alimentaires, les obligeant à les vendre au rabais !

On suit...?

 

 


 

 
29/4/2017 Veggie Bag s'inscrit dans une démarche vertueuse!

Le groupe suisse Migros a annoncé le 18 avril 2017 la vente nationale de Veggie Bag, des sacs réutilisables permettant aux consommateurs d’emballer les fruits et légumes vendus en vrac.

Pendant la phase de test à la coopération Migros de Zurich, plus de 200 000 sacs Veggie Bag ont été vendus et ont suscité un fort engouement de la part des consommateurs. Selon les calculs du groupe, si les consommateurs ont réutilisé un sac 20 fois, comme il le permet, plus de 4 millions de sacs plastiques ont déjà été évités. Composés à 100% de polyester non toxique, lavables en machine à 30°, et vendus à 6.90 francs suisse pour un lot de 4 pièces, les sacs Veggie Bag contribuent à la réduction de la consommation de sacs plastiques, véritables fléaux écologiques. Les consommateurs y déposent leurs fruits et légumes et peuvent coller l’étiquette prix sur la languette en tissu, prévue à cet effet.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du programme développement durable “Génération M” du groupe, qui lui a déjà permis d’optimiser 2726 tonnes de matériaux d’emballage entre 2013 et 2016. Avec pour devise “Éviter, réduire, recycler”, l’objectif est d’en optimiser 6000 tonnes d’ici la fin 2020. A l’inverse de l’Italie ou de la France, la Suisse n’a toujours pas interdit la vente de sacs plastiques … ce qui n’empêche pas le distributeur suisse Migros de s’engager dans une démarche durable !

Plus d'infos

 

 


 

 
11/4/2017 Magasins Grand Frais - Etat des lieux

GRAND FRAIS - chaîne de magasins.
Nous en entendons parler régulièrement par des campagnes d'affichage ou de la publicité à la radio.

Que nous vend cette chaine de magasins? Fruits, légumes, laitages, fromage et poisson.
Quel impact environnemental dans ces rayons?

En visite dans l'un de ces magasins et comparativement à mon expérience de producteur de fruits et légumes depuis plusieurs décennies, je n'ai rien trouvé d'intéressant au sein de ces murs.

Je m'explique : une large place aux fruits et légumes de toutes origines (un grand marché à des tarifs comparables au marché) à cela près que tout est confiné dans un espace. Sur l'impact environnemental par contre, on repassera car des griefs on peut en relever... La quantité totale des produits (fruits secs, poissons, fromages...) sont lourdement emballées sous cellophane ou dans des barquettes plastiques. De même pour les fruits où seuls des sacs plastiques "nouvelle réglémentation" sont disponibles...

A vous de vous faire votre propre avis.
En attendant, nous incitons fortement nos clients à réutiliser leurs emballages et le plastique nous l'avons stoppé. Quelques sacs restent disponibles sur nos étals pour 10 centimes l'unité. Le mieux c'est quand même de réutiliser les emballages comme le font 90% de nos clients.

Alors un peu de bon sens de la part de tous ces grands acteurs...
La croissance, l'économie oui mais intelligemment... Qu'en pensent nos énarques à l'aube de l'élection présidentielle 2017?
En tout état de cause, GRAND FRAIS, pour nous, c'est 1er et dernier passage!!

 

 


 

 
17/10/2016 Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire - 16/10/2016

A l'occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire dimanche 16 octobre, le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt a réuni ce jour les membres du comité opérationnel du Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire, pour faire un point d’avancement des mesures du Pacte et définir les orientations stratégiques de la nouvelle feuille de route.

Le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, signé en juin 2013, a mobilisé de nombreux acteurs de la chaîne alimentaire pour la mise en œuvre d'actions ambitieuses visant à répondre à l'objectif de réduction du gaspillage alimentaire de 50% d'ici 2025.

Pour aller plus loin et engager de nouveaux partenaires dans la démarche, les membres du comité opérationnel ont refondé l’organisation du Pacte autour de 7 axes de travail prioritaires :

  • la gestion des invendus et du don alimentaire ;
  • l'innovation, l'efficacité et les partenariats tout au long de la chaîne alimentaire ;
  • l'éducation, la formation, la sensibilisation des publics ;
  • la coordination entre les secteurs professionnels et entre les territoires ;
  • le suivi au niveau européen et international ;
  • la gouvernance du Pacte et la communication associée ;
  • les indicateurs de mesure et l'évaluation des actions.

Dans ce cadre, l’Etat a présenté ses 10 engagements et ses 19 mesures en faveur d’une réduction durable du gaspillage alimentaire. Ces engagements seront complétés par les engagements d’ores et déjà reçus et ceux à venir des partenaires du Pacte qui portent en particulier sur la quantification du gaspillage, la diffusion des bonnes pratiques, et l’encouragement au don des produits agricoles et alimentaires.

Ce dernier engagement s’est notamment traduit par la formalisation d’une convention-type pour faciliter et encadrer les conditions du don effectué par les grandes et moyennes surfaces auprès des associations d’aide alimentaire, tel que prévu par la loi n° 2016-138 du 11 février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette convention-type sera formellement validée avec l’ensemble des acteurs dans les prochains jours.

Par ailleurs, afin de renforcer le don de produits alimentaires et dans le prolongement des mesures déjà mises en œuvre depuis 2013 par Michel Sapin, Stephane le Foll et Ségolène Neuville pour le don de lait, d’œufs, de fruits et légumes et de pommes de terre, l’Etat s’engage à travailler avec les acteurs associatifs et les professionnels pour étudier les modalités qui pourraient être rapidement envisagées afin de permettre aux producteurs de viandes de bénéficier de la réduction d'impôt prévue à l'article 238 bis du code général des impôts au titre du don d'une partie de leur production.

Lien Source


 


 

 
Pages :12345...7891011>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site